Vous êtes ici

Biographies - Pomme d'Api / Le Singe d'une Nuit d'Été

.

 

YVES COUDRAY, mise en scène

Yves Coudray débute sa carrière artistique à l’âge de sept ans grâce à Yves Allégret qui le choisit pour incarner le rôle principal de son feuilleton télévisé Graine d’Ortie. Pendant dix ans, il jouera pour la télévision, le cinéma ou le théâtre aux côtés d’acteurs tels que Jean Piat, Pierre Fresnay, Jacques Weber, Carole Bouquet, Jean Carmet…

Admis au C.N.S.M de Paris l’année de ses dix-huit ans, il entame dès lors une carrière de chanteur aussi riche que diverse, avec une prédilection pour le répertoire français.

Engagé par les Opéras de Genève, Marseille, Bordeaux, Rouen, Nancy, Toulouse, Metz et Lausanne, il est l’invité des Festivals d’Aix-en-Provence, Utrecht, Montpellier et Saint-Étienne.

Parallèlement à sa carrière d’interprète, il signe de nombreuses mises en scène et consacre une partie de son activité à la formation scénique des jeunes chanteurs (Opéra de Paris, les Jeunes Voix du Rhin, le CNIPAL et l'Université de Peperdine en Californie).

Son parcours l’a déjà mené au Liceu de Barcelone et à San Francisco, New York et Boston pour la création mondiale de Lamentations and Praises. Il est invité par les Opéras de Marseille (Salaambô, Manon Lescaut, Attila, Le Portrait de Manon et L'Aiglon), Montpellier (Monsieur Choufleuri), Nantes (Manon de Massenet en co-réalisation avec Renée Auphan) et Nice (Fidelio et La Damnation de Faust, Une Petite Flûte Enchantée, destinée au jeune public dont il signe également l’adaptation en français).

Il est Directeur Artistique du Festival Offenbach d'Étretat depuis 2010.

Yves Coudray a déjà été invité à l'Odéon, plus récemment dans Les Saltimbanques (mise en scène et le rôle de Paillasse), Trois Valses (mise en scène) et sera de retour pour signer la mise en scène de Véronique et le rôle de Loustot, cette saison.

 

 

HÉLÈNE BLANIC-HARISMENDY, piano

Depuis plusieurs décennies, Hélène Blanic-Harismendy fait partie du paysage lyrique en tant que pianiste-chef de chant.Elle a débuté au CNIPAL de Marseille, sous la direction de Raymond Duffaut, puis a intégré plusieurs maisons d'opéras ( Grand Avignon, Monté-Carlo, Nice).

Depuis 1992, travaillant en freelance, elle a été invitée dans de très nombreux théâtres et institutions de renom national et international, tels que l’Opéra de Paris, le Festival d'Aix-en-Provence, les Chorégies d'Orange, Radio France ; les Opéras de Montpellier, Massy, Valencia, Shanghaï, Bellas Artes de Mexico. Elle y a travaillé sous la direction de chefs d'orchestre de renommée internationale tels que : Marek Janowski, Michel Plasson, Seiji Ozawa, Charles Dutoit, Kurt Masur, Lorin Maazel, Kent Nagano, Alain Guingal, Pinchas Steinberg, Daniel Harding, Alain Altinoglu, Bertrand de Billy, Myung-Hun Chung, Luciano Accocella, Mikko Franck… Elle s'est forgée une solide connaissance du répertoire qui lui permet de coacher un grand nombre d'artistes lyriques et de les accompagner en récital. Tout dernièrement, elle a coaché de jeunes chanteurs issus des meilleures écoles américaines (Jiulliard School, Manhattan School, Mannes School) lors d’une Académie consacrée à la musique française.

Hélène BLANIC-HARISMENDY est invitée pour la première fois à l’Odéon et sera de retour dans le spectacle musical Ripailles et Pinard ! cette saison.

 

 

Amélie TATTI, soprano

rôles : Attala (Le Singe d’une nuit d’été) / Catherine (Pomme d’Api)

Native de Bastia, Amélie Tatti se passionne très jeune pour la musique à travers la pratique du piano, du chœur et de la comédie musicale. Elle découvre également les arts du cirque et se spécialise dans le trapèze et le tissu aérien.

Après une licence de musicologie obtenue à la Sorbonne, elle intègre l’École Normale de Musique de Paris. Elle y reçoit les encouragements de Rolando Villazón, Barbara Hannigan ou encore Jennifer Larmore lors de masterclasses.

Elle s’est déjà produite dans plusieurs rôles mozartiens tels que Susanna (Le Nozze di Figaro), Despina (Così fan tutte), Zerlina (Don Giovanni), Papagena (Die Zauberflöte). Récemment, elle a interprété Zémire (Zémire et Azor de Grétry) avec Les Paladins sous la direction de Jérôme Corréas, mise en scène de Mireille Larroche, la Musica (L’Orfeo de Monteverdi) dans une production des Bouffes du Nord, ou encore le Prince Alexis (L’Île de Tulipatan d’Offenbach) dans une mise en scène d’Yves Coudray.

Appréciée pour ses talents de comédienne qu’elle marie à une vocalité assurée, elle est choisie pour incarner deux premiers rôles féminins de Molière tout en chantant dans les mêmes spectacles le grand répertoire d’opéra.

Depuis 2016, elle joue et chante le rôle d’Agnès dans un spectacle mêlant L’École des Femmes de Molière et Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach. Elle joue également le rôle de Magdelon dans Les Précieuses ridicules de Molière mêlé d’airs d’opéra.

Parmi ses futurs engagements : Pomme d’Api et Le Singe d’une Nuit d’été aux Opéras de Toulon Provence Méditerranée, Grand Avignon et Nice, la création du rôle-titre de Poil de carotte à l’Opéra de Montpellier...

Amélie Tatti est invitée pour la première fois à l’Odéon.

 

 

Clara LELOUP, soprano

rôles : Attala (Le Singe d’une nuit d’été) / Catherine (Pomme d’Api)

Issue d’une famille de photographes et de cinéastes, elle découvre l’opéra à l’âge de dix-huit ans avec La Traviata dans la célèbre production de Festival de Salzbourg de Willy Decker. C’est une vraie révélation et elle décide, après des études en cinéma, de se consacrer totalement à la musique, encouragée par sa première professeure, Marie Blanc.

Elle commence sa formation au sein du Conservatoire Régional de Paris auprès de Yann Toussaint, avant de traverser la Manche pour continuer à se former à la Guildhall School of Music de Londres. Cette expérience, riche en enseignements, lui offre l’opportunité d’appréhender d’une autre façon la scène, grâce aux cours d’improvisations théâtrales et aux techniques d’expressions corporelles.

De retour en France, elle intègre le Pôle Lyrique d’Excellence de C. de Boever, qui lui permet d’entrer dans le monde professionnel en lui donnant la possibilité d’aborder des rôles du grand répertoire (Susanna, Zerlina) et de travailler au côtés de personnalités lyriques majeures (Pierre-Yves Pruvost, Frédéric Caton, Stéphanie d’Oustrac, Nicolas Courjal, Antoine Palloc). De plus, elle participe à plusieurs masterclasses avec Neil Semer, Béatrice Uria-Monzon, Nathalie Steinberg…

En parallèle de sa carrière de soliste, elle a monté avec le baryton Christian Hohn, sa compagnie Le Souffle d’Orphée, qui a pour but de promouvoir l’art lyrique et de mettre en lumière des opéras tombés dans l’oubli.

Passionnée par la scène et le répertoire belcantiste pour son exigence et sa technicité, elle continue de se perfectionner auprès d’Annick Massis.

Parmi ses récents et futur engagements : Carmen (Micaëla) à l’Espace Saint-Pierre à Neuilly dirigé par Daniel Galvez-Vallejo, Dido and Æneas (2sd Woman) de Purcell au Festival des BaroQuiales à Sospel, dans une mise en scène de Pascal Neyron, dirigé par Jean-Sébastien Beauvais, Pomme d’Api (Catherine) et Le Singe d’une Nuit d’été (Attala) aux Opéras de Toulon Provence Méditerranée, Grand Avignon et Nice...

Clara Leloup est invitée pour la première fois à l’Odéon.

 

 

Pierre-Emmanuel ROUBET, ténor

rôles : Babylas (Le Singe d’une nuit d’été) / Gustave (Pomme d’Api)

Pierre-Emmanuel Roubet débute très tôt des études musicales, à l’ENM d’Agen en classe de piano, puis au CNR de Toulouse en piano jazz.

Après quelques années passées à jouer du piano sur de nombreuses scènes de musiques actuelles dans divers pays du monde, il découvre le chant lyrique et à la chance de rencontrer Jane Berbié avec qui il étudie durant trois années, de 2009 à 2011. Les années suivantes il se voit honoré de poursuivre son apprentissage avec Didier Laclau-Barrère et Sophie Koch avec qui il travaille encore à ce jour.

En 2014, Olivier Tousis Directeur de l’Opéra des Landes lui confie son premier grand rôle en la personne de Rodolfo (La Bohème). Par la suite il lui donnera l’occasion de chanter le Duc de Mantoue (Rigoletto), Faust (Faust), puis Alfredo (La Traviata).

En 2015, sur commande de l’Opéra de Rennes, le metteur en scène Jean-Michel Fournereau lui propose le rôle de Piquillo (La Périchole) pour un tournée dans toute la Bretagne. La même année il interprète le rôle du Comte d’Almaviva (Le Barbier de Séville) au Théâtre National d’Alger.

L’année suivante, Pierre-Emmanuel reprend le rôle de Piquillo pour la Compagnie Opéra Éclaté à l’Opéra de Massy et à l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand, ainsi que le rôle d’Arturo (Lucia di Lamermoor) à Massy. Il a également le plaisir de chanter Tonio (La Fille du Régiment) au Casino Barrière de Toulouse.

En octobre 2017, l’Opéra de Dijon lui propose deux concerts dans l’auditorium en tant que ténor solo pour un programme mélangeant différents airs d’opérette et d’opéra.

Parmi ses récents et futurs engagements : le Centre Français de Promotion Lyrique sous le patronage de Raymond Duffaut, lui confie pour les saisons 2017/2018 et 2018/2019, le rôle du Comte d’Almaviva dans Le Barbier de Séville de Rossini en version française lors d’une tournée incluant l’Opéra de Rouen Normandie, l’Opéra Municipal de Marseille, l’Opéra de Vichy, l’Opéra Grand Avignon, l’Opéra de Nice, l’Opéra de Toulon Provence Méditerranée, l’Opéra de Reims, l’Opéra National de Montpellier Languedoc Roussillon et le Théâtre des Champs-Élysées ; Lucia di Lamermoor (Normanno) au Théâtre des Champs-Élysées, Pomme d’Api (Gustave) et Le Singe d’une Nuit d’é (Babylas) aux Opéras de Toulon, Grand Avignon et Nice...

Pierre-Emmanuel Roubet est invité pour la première fois à l’Odéon.

 

 

Matthieu JUSTINE, ténor

rôles : Babylas (Le Singe d’une nuit d’été) / Gustave (Pomme d’Api)

La carrière de Mathieu Justine débute avec les rôles de Pâris (La Belle Hélène), Tamino (La Flûte Enchantée) et Ottavio (Don Giovanni). Il participe à une masterclasse avec Ludovic Tézier à l’Opéra de Nancy, en 2015.

En 2016, il retrouve le rôle de Tamino dans une production de la Fabrique Opéra Val de Loire, avec Clément Joubert à la direction et Jean-Claude Cotillard à la mise en scène. En 2017, il est engagé pour le rôle de Fritz dans La Grande Duchesse de Gérolstein, mise en scène par Pierre Thirion-Vallet et dirigée par Amaury Du Closel, à l’Opéra de Clermont-Ferrand, au Théâtre des Sablons (Neuilly), au Palais des Festivals de Cannes, au Théâtre de l’Archipel (scène nationale) à Perpignan.

La saison 2017/2018 lui ouvre les portes du Théâtre des Champs-Élysées, de l’Opéra de Rouen avec le rôle du Comte Almaviva dans Le Barbier, dirigé par Adrien Perruchon et mis en scène par Damien Robert ; cette production se poursuit sur la saison 2018/2019 à l’Opéra Grand Avignon, de Reims, Toulon Provence Méditerranée , Montpellier, Nice. On lui confie le rôle de Gastone dans La Traviata mise en scène par Deborah Warner et dirigée par Jérémie Rhorer au Théâtre des Champs-Élysées, Pâris (La Belle Hélène) avec l'Opéra des Landes, Platée de Rameau (rôle-titre), Nadir (Les Pêcheurs de perles).

Parmi ses récents et futurs engagements : Vincent Dumestre l’engage pour plusieurs concerts avec le Poème Harmonique, notamment à la Sainte-Chapelle et à la Seine Musicale ; reprise du rôle de Gastone (La Traviata), dernière production du Théâtre des Champs-Élysées, au Musikfest de Bremen en Allemagne ; Benvolio (Roméo et Juliette) à l'Opéra de Montpellier et au Théâtre des Champs-Élysées ; Basilio (Les Noces de Figaro), et Yamadori (Madama Butterfly) à l'Opéra Grand Avignon...

Matthieu Justine a déjà été invité à l’Odéon dans Un Barbier (le Comte Almaviva) en 2018.

 

 

Antoine PHILIPPOT, baryton rôle : Rabastens (Pomme d’Api)

Après des études de trompette et de lettres modernes, Antoine Philippot intègre l’École du Théâtre National de Strasbourg. Il y découvre le chant auprès de Pierre André Weitz et Louis Bronner, puis étudie au Conservatoire de Bobigny et se perfectionne auprès de Malcolm Walker, Emmanuel Olivier, Chantal Santon et Cécile De Boever.

Depuis il travaille au théâtre avec Olivier Py, Jean Michel Ribes, Christine Berg… et fait partie des membres fondateurs du Festival du Nouveau Théâtre Populaire.

Il aborde ainsi les grandes pièces du répertoire classique et contemporain (Shakespeare, Hugo, Musset, Claudel, Ibsen, Feydeau, Audiberti, Barker…).

En chant, il aborde le répertoire baroque grâce à la confiance d’Olivier Dejours et des Folies du Temps (Dido and Æneas, Fairy Queen…).

Il débute dans l’opérette avec la Compagnie des Brigands (La Grande Duchesse de Gérolstein) puis avec le Palazetto Bru Zane (Les Chevaliers de la Table Ronde, Mamz’elle Nitouche).

Il participe à la création de l’opéra fantastique Forge ! composé par Gabriel Philippot, avec lequel il construit également un programme de mélodies et de lieder.

Parmi ses récents et futurs engagements : il chantera pour les 10 ans du Palazetto Bru Zane au Théâtre des Champs-Élysées sous la direction d’Hervé Niquet, Les Noces de Figaro (le Comte Almaviva) par l’Ensemble Brins de Voix à Lyon et La Tempête de Shakespeare (Alonso / Stephano) mis en scène par Sandrine Anglade...

Antoine Philippot est invité pour la première fois à l’Odéon.

 

 

Gilen GOICOECHEA, baryton rôle : Rabastens (Pomme d’Api)

Né à Bilbao (Espagne), Gilen Goicoechea jeune baryton basque de nationalité française a effectué ses études de chant dans la classe de Valérie Marestin au Conservatoire d’Avignon. Il continue à se perfectionner auprès de différentes personnalités du monde lyrique, telles que Ludovic Tézier, Daniel Salas, Marcel Vanaud ou encore Renato Bruson.

Il obtient différents prix à plusieurs concours internationaux (Arles, Nîmes, Béziers, Bordeaux, Marmande) et est finaliste du Concours Voix Nouvelles 2018.

Il se produit dans de nombreux spectacles avec la compagnie FORTUNATISSIMO notamment, Le Testament de Monsieur Crac de Lecocq à l’Opéra Grand Avignon. Il interprète les rôles de Ramiro (L'Heure Espagnole), Betto (Gianni Schicci)  à l’Opéra de Nancy, Zapata (Le Chanteur de Mexico) à l’Opéra Grand Avignon, Trounadisse (Tistou les pouces verts), Benoit (La Bohème) à l’Opéra de Rouen, Hermann et Schlemil (Les Contes d'Hoffmann) à l’Opéra de Saint-Étienne, Rigobert (Les Mousquetaires au Couvent) à l’Opéra Grand Avignon.

Il participe aux Jeunes Ambassadeurs Lyrique à Montréal en 2017, puis à la tournée des Lauréats de Voix Nouvelles 2018.

Parmi ses récents et futurs engagements : Rigoletto (Marullo) à l’Opéra de Massy, Madama Butterfly (le Commissaire Impérial) à l’Opéra de Nancy, Les Petites Noces (le Comte) au Théâtre des Champs-Élysées et à l’Opéra de Rouen, Phaéton (Épaphus) à l’Opéra de Nice...

Gilen Goicoechea a déjà été invité au Théâtre de l’Odéon, plus récemment dans La Belle de Cadix (Ramirez) en 2018.

Programme 2019/2020

Réseaux sociaux

  Suivez nous sur Facebook !

 

 
 

  Live Tweet