La grande duchesse à l'Odéon

Vous êtes ici

LA GRANDE DUCHESSE DE GÉROLSTEIN - Biographies

.

Bruno CONTI Direction musicale

Après des études de piano, de trombone au CNR de Créteil et de musicologie en Sorbonne, Bruno Conti se spécialise dans la Direction d’orchestre. Il entreprend ses études auprès de Benoît Renard, Jean-Sébastien Béreau et Dominique Rouits à l’École Normale Supérieure de Musique de Paris où il obtient le diplôme de Direction d’orchestre. Tout d’abord Chef de plusieurs orchestres de jeunes, notamment aux Conservatoires de Brive-la-Gaillarde et Versailles, il devient assistant de Jean-Marc Cochereau à l’Orchestre symphonique Arpèges ainsi qu’au Festival de Théâtre Musical de Loches. Il est pendant dix ans Chef d’orchestre de l’Ensemble Orchestral Synaxis Vienne-Vallée du-Rhône.

Il se spécialise ensuite dans le répertoire lyrique. Il a ainsi été invité, depuis 1993, dans de nombreux théâtres et festivals, tels que l’Opéra de Nice (Valses de Vienne - 2012), le Théâtre des Variétés à Paris (Là-Haut d’Yvain - 1998), le Théâtre de la Mutualité à Paris (Barnum de Coleman), le Grand Théâtre de Limoges, le Festival d’Opérettes d’Aix-les-Bains, pour y diriger des opéras, opérettes et comédies musicales.

Quelques œuvres qu’il a ainsi été amené à diriger : Carmen de Bizet, Lakmé de Delibes, Così fan tutte de Mozart, Roméo et Juliette de Gounod, Norma de Bellini, Faust de Gounod, Hello Dolly de Hermann et la majeure partie du répertoire d’opérettes.

Bruno Conti a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans L’Auberge du Cheval Blanc et sera de retour pour Le Prince de Madrid, Mam’zelle Nitouche et Violettes Impériales, la saison prochaine.

 

Jack GERVAIS Mise en scène

Jack Gervais signe sa première mise en scène au Théâtre de Rennes, en 1990, avec Le Pays du Sourire. Il est le premier metteur en scène à participer à la création du Festival de Sanxay où il réalise Rigoletto, deux productions de Carmen, deux productions de La Traviata et Norma. Dans les ruines de Baalbek (Liban) en 2003, il réalise Carmen avec les Chœurs de l’Opéra Bastille et la Maîtrise des Hauts-de-Seine. Il affectionne le répertoire de l’opéra français, le bel canto et les œuvres romantiques. Pour l’opérette, son goût s’oriente vers les ouvrages viennois, les répertoires de Jacques Offenbach et de Francis Lopez. Amateur de Zarzuelas, il met en scène Pan y Toros au Théâtre de Castres.

En 2002, il est invité au Théâtre de l’Odéon à Marseille pour Les Mousquetaires au Couvent, de cette première expérience suivront plus de soixante dix mises en scène ainsi que des reprises. Il découvre l’Association Les Compagnons du Théâtre, avec laquelle il coopère depuis plus de dix ans pour former des jeunes chanteurs sortants des conservatoires et les mettre en scène aux côtés d’artistes confirmés dans des spectacles lyriques à Castres. Il a mis en scène des spectacles lyriques dans les villes de Rennes, Metz, Tours, Limoges, Marseille, Toulon, Tourcoing, Nîmes, Perpignan, Lyon, Reims, Lille, Bordeaux, Toulouse, Nice…

Jack Gervais a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans L’Auberge du Cheval Blanc et sera de retour pour Les Cloches de Corneville et Violettes Impériales, la saison prochaine.

 

Marie-Ange TODOROVITCH La Grande Duchesse

Marie-Ange Torodovitch est une figure reconnue de la scène lyrique internationale. Sa générosité, la solidité de sa technique vocale et un tempérament scénique exceptionnel en font une artiste accomplie. Née à Montpellier, elle étudie d'abord le piano, l'orgue, le chant au Conservatoire de Montpellier, sa ville natale. Elle entre ensuite au CNSM de Paris et à l’École de l'Opéra de Paris. Elle est l'interprète des rôles principaux d'Eurydice, Diane, Cherubino et Djamileh. Elle est invitée ensuite par le Festival de Glyndebourne pour y chanter Cherubino des Noces de Figaro de Mozart. C’est ainsi que commence sa carrière internationale.

Au fil des années, son répertoire ainsi que sa voix s’affirment et lui permettent de chanter aujourd’hui des rôles tels que Kabanicha (Katya Kabanova), Dame Marthe (Faust), Madame de la Haltière (Cendrillon), Gertrude (Hamlet), Klytemnestre (Elektra), Mary (Le Vaisseau fantôme), Miss Quickly (Falstaff).

En février 2011, elle a obtenu le Grammy Awards du meilleur enregistrement d'Opéra chez Harmonia Mundi pour L'Amour De Loin de Kaija Saariaho.

Elle a récemment chanté à la Scala de Milan dans Wozzeck, Miss Quickly (Falstaff) au Grand Théâtre de Genève, Dame Marthe (Faust) au Festival de Salzbourg, Kabanischa (Katya Kabanova) à l'Opéra Grand Avignon, Mamma Lucia (Cavalleria rusticana) à l'Opéra de Toulon, Magdalena (Rigoletto) aux Chorégies d'Orange, Dame Marthe (Faust) à l'Opéra Grand Avignon, .

En juillet 2016, elle est nommée par le Ministère de la Culture, Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Passionnée par l'enseignement, elle est invitée à donner des masterclasses en France et à l'étranger.

Récents et futurs engagements : Madame de Croissy (Les Dialogues des Carmélites) à l'Opéra Grand Avignon, Marta (Méfistofele de Boito) aux Chorégies d'Orange, Geneviève (Pelléas et Mélisande) à l’Opéra national du Rhin, la Comtesse (La Dame de pique) dans une mise en scène d’Olivier Py à l’Opéra de Nice, l’Opéra d'Avignon et l’Opéra de Toulon, l’Opéra de Marseille plus récemment dans Le Nozze di Figaro (Marcellina) et La Reine de Saba (Bénoni) la saison prochaine...

Marie-Ange Todorovitch a déjà été invitée à l’Odéon, plus récemment dans 1H Avec, Tiempo de Tango… le tango dans tout ses états et Les Opérettes des Années 20 et elle sera de retour dans Orphée aux enfers (L’Opinion Publique), 1H Avec Barbara et ses amis au temps de l’écluse, la saison prochaine.

 

Charlotte BONNET Wanda

Issue de la troisième génération d’amoureux des notes, d’interprètes, de compositeurs, d’instrumentistes et de chanteurs, Charlotte Bonnet débute ses études musicales au Conservatoire de l’Aveyron. En 2010, elle intègre la classe de chant au CRD de Montauban où elle obtient son Prix de chant, mention «très bien», et son diplôme d’études musicales en juin 2015. Parallèlement au conservatoire, elle étudie la musicologie jazz à l’Université de Toulouse II Le Mirail où elle obtient sa licence en 2013. En 2016, elle remporte le 1er Prix Opéra à l’unanimité au Concours national de Béziers, le 2ème Prix Opéra et Mélodie Française au Concours international de Marmande, ainsi que le Prix Office Franco-Québécois pour la Jeunesse, pour lequel elle est invitée à se produire lors de trois concerts et d’un gala lyrique à Montréal. En 2017, au Concours international de Chant de Marseille, elle obtient le Prix Jeune Espoir du CFPL (Centre Français de Promotion Lyrique) remis par Raymond Duffaut. Intéressée par l’oratorio, elle est engagée dans des œuvres telles que La Passion selon saint Jean de Bach et le Magnificat de John Rutter.

Sur scène, elle interprète Belinda (Dido and Æneas), Frasquita (Carmen), Clairette (La Fille de Madame Angot), Rési (Valses de Vienne), Francine (Un de la Canebière), Nadia (La Veuve Joyeuse), Rosine dans une version française du Barbier de Séville, la Baronne de Gondremarck (La Vie Parisienne), Princesse Hélène (Rêve de Valse) et récemment Volga de Francis Lopez au Casino Barrière Toulouse.

Charlotte Bonnet a déjà été invitée à l’Odéon, plus récemment dans L’Auberge du Cheval Blanc (Sylvabelle) et dans 1H Avec Les Opérettes des Années 20 et sera de retour dans Les Cloches de Corneville (Germaine), Violettes Impériales (Violetta) et le rôle-titre de Véronique, la saison prochaine.

 

Kévin AMIEL Fritz

Récent lauréat du Concours Voix Nouvelles 2018, Kévin Amiel est l'un des ténors les plus talentueux de la jeune génération. Outre une tournée dans une grande partie des théâtres lyriques français avec les lauréats du prestigieux concours, sa saison 2018/2019 le voit faire ses grands débuts dans le rôle d’Alfredo (La Traviata) au Théâtre du Capitole de Toulouse, il incarne également Sir Hervey (Anna Bolena) à l’Opéra National de Bordeaux, le Gouverneur / le Juge / le Grand Inquisiteur (Candide de Bernstein) à l’Opéra de Marseille et au Théâtre des Champs-Élysées, Marcellus et le 2ème Fossoyeur (Hamlet de Tomas) à l’Opéra Comique, Siebel (Faust) à l’Opéra de Marseille, Malcolm (Macbeth) aux Opéras de Limoges et de Reims.

Né à Toulouse, il a été lauréat des Concours de Chant de Béziers, Marmande, Auxerre et de l’Opéra de Marseille, révélation classique de l'ADAMI en 2011 et a reçu en 2013 le prix de l'AROP (Association pour le Rayonnement de l'Opéra National de Paris).

Sa jeune carrière l'a déjà mené à incarner le rôle-titre des Contes d'Hofmann dans une version adaptée de l'œuvre pour l'Opéra de Dijon, le rôle de Rodolphe dans une adaptation française de La Bohème de Puccini par Marc-Olivier Dupin à l'Opéra Comique, le rôle de Flavio (Norma) à l'Opéra de Rouen, l'Opéra de Mascate (Sultanat d'Oman) et l’Opéra de Saint-Étienne, celui de Malcolm (Macbeth) à l'Opéra Grand Avignon, le rôle du Jeune Homme (Te Saint of Bleecker Street) et du Fossoyeur (Hamlet) à l'Opéra de Marseille, les rôles du Reporter (L'Hirondelle inattendue de Simon Laks), La Théière, le Petit Vieillard, la Rainette et l’Arithmétique (L'Enfant et les sortilèges), Vanderprout, le Bourguemestre (Geneviève de Brabant), Gherardo (Gianni Schicchi) et Il Commendatore (La Nuit d'un neurasthénique) à l'Opéra National de Montpellier, Gastone (La Traviata) à l'Opéra de Toulon.

Futurs engagements: Itulbo (Il pirata) à l’Opéra National de Paris,Palais Garnier, L'Elisir d'amore (Nemorino) au Théâtre du Capitole de Toulouse, Roméo et Juliette (Tybalt) au Théâtre des Champs-Élysées de Paris...

Kévin Amiel a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans La Fille du Tambour Major (Griolet) et La Belle-Hélène (Pâris).

 

Philippe FARGUES Le Général Boum

Philippe Fargues débute au Grand-Théâtre de Bordeaux avec Gérard Boireau, dans les rôles d’Antonin (Ciboulette), Florès (L’Auberge du Cheval Blanc), parallèlement, Lionel Patrick du Théâtre de Besançon, lui confie son premier grand rôle, Hubert (La Chaste Suzanne), et Raymond Duffaut, dans Il Faut marier maman. Il affectionne l’opérette classique, moderne en passant par l’opérette viennoise et marseillaise, il chante Florestan (Véronique), Perceval (Passionnément), Edwin (Princesse Czardas), Fonségur (Rêve de Valse), Champlâtreux (Mam’zelle Nitouche), Gustave (Le Pays du Sourire), Billy (No, No, Nanette), Mario (Méditerranée), Curly (Oklahoma !)… Il participe à plusieurs émissions de télévision, La Chance aux Chansons, Le Monde est à vous, Elle court, elle court, l’opérette

Il met en scène Un de la Canebière, Hello Dolly !, Flossie, Coquin de Printemps et produit également un disque Bonheur d’Opérette sur lequel il chante en duo avec Florence Leenart. Il est le Vice-Roi (La Périchole), Duparquet (Ciboulette), Brasiero (Le Jour et la Nuit), Poulardot (Les Cent vierges), Larivaudière (La Fille de Madame Angot), Phidias (Phi-Phi), Éric Thomson (Pas sur la Bouche).

Il partage sa carrière entre les scènes nationales et la Belgique… Il représente la France à Berlin lors d’une émission télévisée sur ZDF avec La Veuve joyeuse (Danilo). Il enregistre Passionnément pour la RTBF en Belgique et participe aux émissions de Jacques Martin et Pascal Sevran. Depuis 2000, il élargit son répertoire en interprétant des pièces de théâtre telles que Polyhedral, Tête de gondole, Qu’est ce que sexe, Un Grand Cri d’amour, Au secours elle me veut

Philippe Fargues a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans La Fille du Tambour Major (Monthabor) et sera de retour dans Les Cloches de Corneville (Gaspard), Mam’zelle Nitouche (le Major) et Véronique (Coquenard), la saison prochaine.

 

Jacques LEMAIRE Le Baron Puck

Jacques Lemaire étudie au Conservatoire national Supérieur de Musique de Paris de 1980 à 1988, ou il obtient trois 1er Prix dans les catégories opérette, chant et art lyrique.

Il se produit sur la plupart des scènes françaises et européennes dans des rôles d’opéra, le Remendato (Carmen), Goro (Madama Butterfly), Chapeau (La Vieille maison) ; en opérettes, il est Nick (Rip), Trénitz (La Fille de Madame Angot), le Roi Bobêche (Barbe-Bleue). Eve Ruggieri l’invite régulièrement au Festival Musiques au Cœur d’Antibes. Il est Gastone (La Traviata), Spoletta (Tosca), Don Curzio (Le Nozze di Figaro) aux Journées Lyriques de Chartres et au Festival d’Art Lyrique de Lacoste.

Jacques Lemaire a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans Irma la Douce (Jojo les yeux sales / la Douceur), Le Petit Faust (Faust) et sera de retour dans Orphée aux enfers (John Styx), La Périchole (Panatellas) et le spectacle musical Ripailles et Pinard, la saison prochaine.

 

Dominique DESMONS Le Prince Paul

Dominique Desmons se consacre à la chanson, au cabaret et au music-hall en fondant le duo Rabetaud et Desmons, parrainé par les Frères Jacques. Il donne en solo des récitals de cabaret humoristique, et se produit dans les rôles de ténor bouffe ou de trial dans le répertoire de l’opérette et de l’opéra-comique, d’Offenbach à Lopez, ainsi que dans des œuvres contemporaines telles que Le Petit Opéra Thérapeutique d’Aboulker. Il a à son répertoire plus d’une soixantaine de rôles. Il est également pianiste, auteur et compositeur de musiques de scène pour le théâtre. Il a co-signé des chansons avec Anne Sylvestre, Vincent Roca, Allain Leprest, Claude Lemesle et a mis en musique les poètes Aragon, Bernard Dimey et Gaston Coute.

Récents et futurs engagements : Cap sur l’Opérette au Festival Opération Opérette de Limoges, Une Demoiselle en Loterie (Pigeonneau) aux Offenbachiades du Briançonnais ; La Veuve joyeuse (Popoff) à Poitiers, et Mademoiselle de Trebizonde (Sparadra) au Festival des Châteaux de Bruniquel…

Dominique Desmons a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans Le Petit Faust (Le Pion / le Cocher), Les Dimanches d’Offenbach La Bonne d’Enfant et il sera de retour dans Les Cloches de Corneville (le Bailli), Violettes Impériales (Picadouros), le spectacle musical Opérette en Folie, Les Dimanches d’Offenbach (Une nuit blanche et Moucheron), 1H Avec Barbara et ses amis au temps de l’écluse, la saison prochaine.

 

Jean-Luc ÉPITALON Le Baron Grog

Après des études d’anglais et une formation en danse contemporaine, il entre au Conservatoire de Saint-Étienne en classe de chant lyrique. Ces formations éclectiques vont, tout naturellement, le pousser vers l’opérette et l’opéra. Il enchaîne les productions au sein de différentes compagnies dont la Compagnie Cala a Lyon, le Festival de Lamalou-les-Bains et le Théâtre de l’Odéon de Marseille. Il interprète, entre autres, l’Empereur et le Professeur Hinzelman (L’Auberge du Cheval Blanc), Leroydet (Dédé), Benoit (La Bohème), Dieudonné (4 Jours à Paris), Sciarrone (Tosca), Wagner (Faust) a Chartres et au Festival d’Art Lyrique de Lacoste.

Récents et futurs engagements : La Fille du Tambour Major au Théâtre de l’Étang, La Traviata (le Marquis) au Théâtre Musical a Lyon, My Fair Lady (George) à l’Opéra de Marseille…

Jean-Luc Epitalon a déjà été invité a l’Odéon, plus récemment dans La Veuve joyeuse (Pritschitch) et sera de retour dans Le Prince de Madrid (Alfonso / Fernando), Mam'zelle Nitouche (Gustave) et Violettes Impériales (Napoléon III), la saison prochaine.

 

Antoine BONELLI Népomuc

Antoine Bonelli étudie au Conservatoire de Marseille en classe d’opérette dirigée par Francis Dresse, études concrétisées par un 1er Prix avec mention. Il fait ses débuts sur scène dans le rôle de l’Eunuque du Pays du Sourire en 1980. D’autre part, il interprète avec succès les rôles de composition et de trials à l’Opéra, au Festival Borély et sur d’autres scènes régionales. En 1990, il est Hyacinthe (4 Jours à Paris) au Théâtre du Gymnase, participe à Turandot sur la scène de l’Opéra de Marseille, ainsi qu’à Chanson Gitane où il interprète le rôle du Marquis de Dreux-Brézé. En décembre 1991, il est Ménélas de La Belle-Hélène sur la même scène. Depuis, il a interprété pour la première fois, le rôle de Pirée (Phi-Phi), a repris 4 Jours à Paris et Le Pays du Sourire en tournée et chanté le rôle de Dany Clair (La Belle de Cadix).

Sur la scène de l’Opéra de Marseille, il a été l’Ivrogne (Lady MacBeth de Mzensk), Morphée (Orphée aux Enfers), Beltramini et le Producteur (Trois Valses) au Théâtre du Gymnase.

Au Théâtre de l’Odéon, il interprète Madame Foin (Pas sur la Bouche), Siméon Legrand (À la Jamaïque), Pepito (Monsieur de la Palisse), l’Abbé Bridaine (Les Mousquetaires au Couvent), Baptistin (Les Cent Vierges)…

Antoine Bonelli, fait partie de la troupe sédentaire de l’Odéon, il a chanté plus récemment dans Un de la Canebière (Bienaimé des Accoules), La Veuve joyeuse (Kromski), L’Auberge du Cheval Blanc (Bistagne) et sera de retour dans Le Prince de Madrid (Le Marquis), La Route fleurie (Bonnardel), Mam'zelle Nitouche (Le Directeur), La Périchole (Tarapote/un Notaire), le spectacle musical Opérette en Folie ! et 1H Avec Deux de la Canebière, la saison prochaine.

Programme 2019/2020

Réseaux sociaux

  Suivez nous sur Facebook !

 

 
 

  Live Tweet