Vous êtes ici

La Périchole - Biographies

.

 

Bruno MEMBREY, direction musicale

Lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin, il suit des cours de piano et de contrebasse au Conservatoire de Douai avant d’entrer au CNSM de Paris en classe d’harmonie, contrepoint, orchestration et travaille la direction d’orchestre avec Louis Fourestier et Pierre Dervaux. Chef de chœur stagiaire à l’Opéra de Paris, il débute comme chef d’orchestre, en 1980 au Théâtre Mogador, puis est invité par de nombreuses maisons d’opéra, en France ainsi qu’en Belgique, Allemagne, Grande-Bretagne, Bulgarie, Luxembourg, Espagne, Pologne, Maroc, Tunisie, États-Unis, Chine, Kazakhstan…

Il a dirigé également les Orchestres Nationaux de Bordeaux-Aquitaine et de Lille, philharmonique de Sarrebruck (la IXeme Symphonie de Beethoven) et du Maroc ; les Orchestres de la Radio de Francfort, Sofia, Varsovie ; des Pays de la Loire, « Viva Musica » de Moscou, de Bratislava ; symphonique de Berlin (le Requiem de Verdi) ; de l’Opéra de Chine…

Chef d’orchestre de la violoniste Vanessa-Mae, il a l’occasion de se produire dans des salles prestigieuses telles que la Philharmonie de Berlin (concert retransmis sur Arte). Il crée des œuvres de Richard Galliano, Patrick Laviosa, Isabelle Aboulker, Jacques Duparc, Patrick Defossez, Khalil Chahine, Larry Coryell, Omar Yagoubi… Parallèlement, il mène une carrière de pianiste accompagnateur. De 1997 a 2014, il a été directeur artistique du Théâtre, et de 1981 à 2013 du Conservatoire de Tourcoing. Sa discographie comprend des œuvres d’Albert Roussel, ainsi que des comédies musicales.

Il est Officier des Palmes Académiques.

Bruno Membrey a déjà été invité a l’Odéon, plus récemment pour Le Petit Faust et sera de retour pour Véronique cette saison.

 

 

Olivier LEPELLETIER, mise en scène

Olivier Lepelletier est né à Marseille. Après des études de finances et de commerce, sa passion du lyrique le rattrape et il débute au Festival d’Aix-en-Provence comme Régisseur général sur Orlando de Haendel et La Flûte enchantée de Mozart dans des mises en scène de Robert Carsen. Pour le Ballet National de l’Opéra de Paris, il participe comme comédien/mime à de nombreux ballets du répertoire de Rudolf Noureev, Maurice Béjart ou Roland Petit. Il assure également la régie générale et la création des lumières pour les tournées de Pascal Sevran pendant trois ans.

Sa rencontre avec le metteur en scène Albert-André Lheureux le conduira au poste d’assistant à la mise en scène, notamment à l’Opéra de Marseille et au Grand Théâtre de Bordeaux pour Mireille de Gounod.

Il est engagé pour cinq mois en Estonie, à l’Opéra National de Tallinn, toujours en tant qu’assistant à la mise en scène d’Albert-André Lheureux, pour Carmen de Bizet, où il sera également coach de diction française pour toute la distribution. Production reprise en tournée en Belgique. 

Olivier Lepelletier a déjà été invité à l’Odéon pour une nouvelle production de La Veuve joyeuse de en 2017 (production reprise en 2019), plus récemment pour les spectacles de Zize Dupanier en 2018 et 2019.

 

 

Esméralda ALBERT, chorégraphe

Dès l’âge de neuf ans Esméralda Albert entre au Conservatoire National de Danse d’Avignon ou elle suit des cours de classique, jazz et contemporain. En 1999, elle obtient son diplôme d’Études Chorégraphiques en danse classique et danse contemporaine. Elle rejoint la troupe du Jeune Ballet du « Ballet de la Cité des Papes » en 2000. En 2002, elle fait partie du corps de ballet de l’Opéra Grand Avignon dans Giselle avec les Étoiles du Ballet de l’Opéra de Paris.

Pour le Festival Contemporain de Paris, en 2006, elle est assistante chorégraphe pour la Compagnie Glisson. En 2007, elle rejoint la troupe des danseurs de Disneyland Paris.

Esméralda Albert a déjà été invitée à l’Odéon, pour La Veuve Joyeuse en 2017 (production reprise en 2019).

 

 

Héloïse MAS rôle : La Périchole

Lauréate du dernier Concours Reine Élisabeth, très appréciée pour ses qualités vocales et scéniques, Héloïse Mas aborde désormais les rôles emblématiques du répertoire de mezzo-soprano.

Elle commence sa formation très jeune, en piano puis en orgue, avant de se tourner vers le chant. Après un séjour en Italie, elle intègre en 2010 le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, obtient une licence de musicologie ainsi qu’un diplôme de master d’interprétation.

Elle débute alors une carrière prometteuse et chante Maddalena (Rigoletto) à l’Opéra de Nice Côte d’Azur, Stéphano (Roméo et Juliette) avec l’Opéra de Monte-Carlo en tournée à Oman, Alcina (Orlando Paladino de Haydn) à l’Opéra de Fribourg, The Sorceress (The Butt de Susannah Self) à Vienne, La Périchole (rôle-titre) à l’Amphithéâtre du Domaine d’Ô, puis au Festival de Saint Céré et à Antibes, Lazarille (Don César de Bazan de Massenet) dans une production des Frivolités Parisiennes en tournée notamment à Paris, Reims, Dreux et Compiègne.

Elle interprète Flamel (Fantasio d’Offenbach) à Genève, puis Robin-Luron (Le Roi Carotte d’Offenbach) à l’Opéra de Lille, et Siebel (Faust) à l'Opéra de Monte-Carlo.

Récents et futurs engagements : Barbe-Bleue (Boulotte) à l’Opéra National de Lyon et à l’Opéra de Marseille dans mise en scène de Laurent Pelly, l’Alto Solo de Roméo et Juliette de Berlioz avec l’Orchestre philharmonique du Maroc sous la baguette d’Hervé Niquet, des concerts classiques avec la pianiste Eliane Reyes à Épinal, Die Walküre (Siegrune) à Genève, Cendrillon (Le Prince) à Limoges

Héloïse Mas est invitée pour la première fois à l’Odéon.

 

 

Kathia BLAS rôle : 1ère Cousine (Guadalena) / Manuelita

Attirée par l’art lyrique, Kathia Blas entre en classe de Théâtre musical, puis en Atelier lyrique et se familiarise avec la scène à l’Opéra de Lyon où elle commence à interpréter des petits rôles. Jacqueline Guy lui fait connaître Guy Grinda, Directeur de l’Opéra de Toulon, qui lui confie le rôle de Gabrielle dans 4 Jours à Paris puis il l’engage au Grand Théâtre de Reims. Elle interprète alors Rose-Marie (rôle-titre), Rési (Valses de Vienne), Arlette (La Chauve-Souris), Mimi (La Route Fleurie), Daisy (Nos Folles Années), Hélène (Un Chapeau de Paille d’Italie), Inesita (Monsieur de la Palisse), Lady Lucy (Monsieur Beaucaire), Sylvabelle (L’Auberge du Cheval Blanc), Germaine (Les Cloches de Corneville), suivront Un de la Canebière, La Belle de Cadix, Phi-Phi, Princesse Czardas, La Fille de Madame Angot, Les Saltimbanques, Violettes Impériales, Le Prince de Madrid, Hello Dolly !

À la télévision, elle a participé à de nombreuses émissions de Pascal Sevran.

Kathia Blas a déjà été invitée à l’Odéon, plus récemment dans Mam’zelle Nitouche (Corinne) cette saison.

 

 

Lorrie GARCIA rôle : 2ème Cousine (Berginella) / Ninetta

Lorrie Garcia étudie le piano et le chant, auprès du ténor Guy Lacairy. Auteure-Compositrice-Interprète, elle intègre le Conservatoire Darius Milhaud à Aix-en-Provence en classe de Jazz et parvient à faire de nombreuses scènes. Elle jouera notamment au Dôme de Marseille, avec le soutien du Studio Hypérion. En 2014, figurante dans Lucia di Lammermoor à l’Opéra de Marseille, elle est bouleversée par ce monde et décide de se consacrer à l’Art Lyrique. Elle entre au CNR de Marseille, dans les classes de Tibère Raffalli et Magali Damonte, et obtient parallèlement son BEM d’Histoire de la musique. Elle travaille et découvre le répertoire avec Marion Liotard, intègre le Chœur Phocéen, partenaire privilégié du Théâtre de l'Odéon, participe à des Masterclass avec Juan-Carlos Morales, Désirée Rancatore et bénéficie des conseils bienveillants du baryton français Ludovic Tézier et de la soprano Cassandre Berthon.

Elle interprète les rôles d’Orfeo (Orfeo ed Euridice), Stéphano (Roméo et Juliette), Cherubino (Le Nozze di Figaro). Elle approfondit le répertoire de l’opérette en travaillant les rôles d’Aspasie (Phi-Phi) et de La Périchole.

Futurs engagements : Suor Angelica (La Badessa) de Giacomo Puccini à la Fondazione Arena di Verona…

Lorrie Garcia a déjà été invitée à l’Odéon plus récemment dans La Vie Parisienne (Une nièce).

 

 

Marie PONS rôle : 3ème Cousine (Mastrilla) / Brambilla

Marie Pons a foulé les planches d’opéra à l’âge de huit ans, au sein de la Maîtrise des Bouches-du-Rhône dans laquelle elle débuta sa formation musicale, sous la direction de Samuel Coquard. À l’âge de dix-neuf ans, elle entre dans la Troupe Lyrique Méditerranéenne où elle fait ses premières expériences de soliste. Elle rencontre ensuite Magali Damonte et, grâce à son enseignement, interprétera le rôle-titre de Carmen au sein d’une compagnie anglaise, à l’âge de vingt-deux ans. Lauréate du Conservatoire de Marseille, elle obtient un Prix d’Art Lyrique mention « très bien » à l’unanimité, et poursuit en parallèle ses études au Conservatoire d’Aix-en-Provence.

Depuis près de trois ans, elle intervient comme soliste et choriste auprès d’ensembles vocaux (Ensemble Irini, Chœurs de Chambre de Provence, Asmara, Hymnis, Ad Fontes, Chœur de Martigues, Chœurs de l’Opéra de Toulon …) et de chefs d’orchestre (Carlos Gomez-Orellana, Jan Heiting, Jean-Pierre Prajoux, Nicolas Baralis, Bernard Tillet, Philippe Allegrini …).

En 2017, elle participe au Festival Jeunes Talents de Salon de Provence et chante pour le Festival Marseille Concert pour la première fois, elle arrive également en finale régionale du prestigieux Concours Voix Nouvelles, et joue un premier rôle au sein de la Compagnie Place à l’Opéra en 2018.

Récents engagements : Carmen (rôle-titre) au sein de l’Ensemble Télémaque...

Marie Pons est invitée pour la première fois à l’Odéon.

 

 

Samy CAMPS rôle : Piquillo

Nommé aux Victoires de la Musique Classique en 2015 (catégorie « Révélation Artiste Lyrique »), il étudie l'Écriture et la Musicologie à Nice avant d'intégrer le CNSMD de Lyon, où il obtient son Master en 2013.

Il fait ses débuts, en 2013, dans la production de l'Académie du Festival d'Aix-en-Provence Les Mamelles de Tiresias (le Journaliste) puis au Théâtre Royal de la Monnaie. Il est Mercure (Orphée aux enfers) au Festival des Folies d'Ô et interprète le répertoire d’Offenbach lors de nombreux récitals, notamment au Théâtre de l’Odéon à Marseille. Sa rencontre avec le metteur en scène Jonathan Miller lui permet d'aborder le répertoire mozartien, notamment Ferrando (Così fan tutte) à la Fondation Royaumont et Tamino (Die Zauberflöte) au Théâtre des Variétés à Paris ; également des personnages plus sombres tel que MacHeath (The Beggar's Opera de Britten) à l'Opéra de Montpellier. En 2016, il chante Roméo dans la ré-création Romeo und Julie de Benda au Centre Lyrique Clermont-Auvergne.

Il se produit dans une reprise des Chevaliers de la Table Ronde d'Hervé (le Chevalier Roland) au Théâtre de l'Athénée à Paris avec Les Brigands, Gianni Schicchi (Rinuccio) en tournée avec la Coopérative à l'Opéra de Dijon... Par la suite, il chante Siebel (Faust) aux Opéras Grand Avignon et Massy.

Il collabore avec Olivier Py pour Mam'zelle Nitouche (Fernand de Champlâtreux) avec le Palazzetto Bru Zane en tournée aux Opéras de Toulon et de Nantes ; à Metz dans la création mondiale de Nous sommes éternels ; à l’Opéra de Marseille dans Lohengrin (un Noble de Brabant) ; et à l'Opéra de Rennes dans Roméo et Juliette (Roméo) dans la série "Révisez vos classiques".

Récents et futurs engagements : de nombreuses reprises de Mam'zelle Nitouche (Rouen, Lausanne, Avignon, Paris au Théâtre Marigny …), Une Carmen, étoile du cirque (d'après la Carmen de Bizet) à Rouen et au Théâtre des Champs-Élysées, Orphée aux enfers (reprise du rôle-titre) à Reims...

Samy Camps a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans Les Cloches de Corneville (Grénicheux) et Orphée aux Enfers (Orphée) cette saison.

 

 

Olivier GRAND rôle : Le Vice-Roi Don Andrès de Ribeira

Olivier Grand fait partie de la classe d’Art Lyrique d’Helia T’Hezan et de Gian Koral, puis de l’École de Chant de l’Opéra de Paris. Il est très vite remarqué et engagé sur les plus grandes scènes françaises telles qu’Avignon, Bordeaux, Marseille, Massy, Metz, Nancy, Nice, aux Chorégies d’Orange, Opéra Bastille, Opéra Comique ; et à l’international, Genève, Barcelone, Madrid, Séville, Venise, Tel-Aviv, Monte-Carlo…

Il interprète aussi bien les rôles du répertoire français tels qu’Ourrias (Mireille), Valentin (Faust), le Chat et l’Horloge (L’Enfant et les Sortilèges), Lescaut (Manon), Karnac (Le Roi d’Ys), Zurga (Les Pêcheurs de perles), le Directeur de Théâtre et le Gendarme (Les Mamelles de Tiresias), le Geôlier (Dialogues des Carmélites) ; que les rôles du répertoire italien tels que les rôles-titres de Rigoletto et Falstaff, Figaro (Il Barbiere di Siviglia) ou Enrico (Lucia di Lammermoor), Germont (La Traviata), Barnabas (La Gioconda), Il Conte di Luna (Il Trovatore), Alfio (Cavalleria Rusticana), Fra Melitone (La Forza del destino)… Pour l’Opéra contemporain, il chante dans Salammbô à l’Opéra Bastille et Il Divorzio all’italiana à l’Opéra de Nancy. Pour l’opérette, répertoire qu’il affectionne tout particulièrement, il se produit dans La Grande Duchesse de Gérolstein, La Belle Hélène, Les Mousquetaires au Couvent

Sa discographie comprend notamment L’Homme de la Mancha (chez Forlan avec José Van Dam) et plus récemment Tistou, Les Pouces Verts d’Henri Sauguet avec la Maîtrise de Radio France sous la direction de Sofi Jeannin.

Récents et futurs engagements : le Festival Gloriana, Carmen (le Dancaire) à l’Opéra du Shaanxi, Xi’an en Chine centrale, au Théâtre du Capitole de Toulouse et à l’Opéra de Marseille…

Olivier Grand a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans La Veuve Joyeuse (Baron Popoff).

 

 

Jacques LEMAIRE rôle : Le Comte de Panatellas

Jacques Lemaire étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 1980 à 1988, où il obtient trois 1er Prix dans les catégories opérette, chant et art lyrique.

Il se produit sur la plupart des scènes françaises et européennes dans des rôles d’opéra, le Remendato (Carmen), Goro (Madama Butterfly), Chapeau (La Vieille maison) ; en opérettes, il est Nick (Rip), Trénitz (La Fille de Madame Angot), le Roi Bobêche (Barbe-Bleue).

Eve Ruggieri l’invite régulièrement au Festival Musiques au Cœur d’Antibes.

Il est Gastone (La Traviata), Spoletta (Tosca), Don Curzio (Le Nozze di Figaro) aux Journées Lyriques de Chartres et au Festival d’Art Lyrique de Lacoste.

Jacques Lemaire a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans Orphée aux Enfers (John Styx) cette saison et sera de retour dans le spectacle musical Ripailles et Pinard ! cette saison.

 

 

Éric VIGNAU rôle : Don Pédro de Hinoyosa
Au Studio Versailles Opéra, il acquiert une solide formation baroque tout en participant à de nombreuses productions de l’Ensemble Les Arts Florissants. Les Musiciens du Louvre A Sei Voci, La Simphonie du Marais et l’Ensemble Baroque de Limoges font appel à lui. Il s’oriente par la suite vers le répertoire de ténor de caractère ; il est depuis plus d’une vingtaine d’années régulièrement engagé par la Compagnie Opéra Éclaté et le Festival de Saint-Céré. Il y interprète un grand nombre de rôles : Ménélas, Raoul de Gardefeu, Fritz, Le Prince Paul et Fridolin dans les ouvrages d’Offenbach, Les Quatre valets dans Les Contes d’Hoffmann, Basilio, Pedrillo, Monostatos, Guillot de Morfontaine dans Manon, ainsi que diverses œuvres plus rares de Weill, Kurka, Spoliansky, Adam…

À l’Opéra de Dijon, il est l’Aumônier (Les Dialogues des Carmelites), l’Aubergiste (Les Caprices de Marianne), Monsieur Triquet (Eugène Oneguine) et Goro (Madama Butterfly). À l’Opéra de Metz, il interprète le rôle de Lafiloche (Lundi Monsieur vous serez riche) de Duhamel et Forlani ; à l’Opéra de Fribourg, Microscope (Le Voyage dans la Lune) ; à Saint-Étienne, Schmidt (Werther) ; à Tours, Caius (Falstaff) ; au Festival Saint-Céré, Arturo (Lucia di Lammermoor) ; à l’Opéra de Nancy, le Journaliste (Les Mamelles de Tiresias).

Récents engagements : Eugène Onéguine (Monsieur Triquet) à l’Opéra de Toulon, Orphée aux Enfers (Mercure) à l’Opéra de Reims…

Éric Vignau a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans Orphée aux Enfers (Mercure) cette saison.

 

 

Antoine BONELLI rôle : Tarapote / un Notaire

Après des études au Conservatoire de Marseille, il fait ses débuts sur scène dans le rôle de l’Eunuque du Pays du Sourire en 1980. Il interprète avec succès les rôles de composition et de trials à l’Opéra, au Festival Borély et sur d’autres scènes régionales.

Au Théâtre de l’Odéon, il interprète Madame Foin (Pas sur la Bouche), Siméon Legrand (À La Jamaïque), Pepito (Monsieur de la Palisse), L’Abbé Bridaine (Les Mousquetaires au Couvent), Baptistin (Les Cent Vierges)…

Antoine Bonelli, fait partie de la troupe sédentaire de l’Odéon, récemment il a chanté dans Le Prince de Madrid (Le Marquis), 1 Heure Avec « Deux de la Canebière ! », La Route Fleurie (Bonnardel), Mam’zelle Nitouche (Le Directeur) et sera de retour dans le spectacle musical Opérette en Folie ! cette saison.
 

 

Michel DELFAUD rôle : Le Vieux Prisonnier / Un Notaire / Le Marquis de Satarem

Après des études au Conservatoire de Montpellier et une médaille de chant, ainsi qu’au Conservatoire d’Avignon en classe d’Art Lyrique, Michel Delfaud est engagé dans le cadre du Chœur du Théâtre de Montpellier. Il est remarqué par Jérôme Savary qui lui confie ses premiers rôles dans des opérettes d’Offenbach et un personnage dans Super Dupond aux cotés d’Alice Sapritch. Son sens du comique l’oriente vers des rôles de composition, ou plus que le chanteur, le personnage s’impose avec une présence scénique toujours remarquée. Il est notamment, le Maître d’Hôtel dans Un Soir de Réveillon, Tranchu dans Ciboulette, Auguste dans Passionnément. Sa faconde et sa bonhomie le mènent naturellement vers le théâtre de Marcel Pagnol.

Récents et futurs engagements : La Fille du Tambour Major au Théâtre de l’Étang, Orphée aux Enfers (Bacchus) à Saint-Estève…

Michel Delfaud a déjà été invité à l’Odéon, plus récemment dans Le Prince de Madrid (L’Officier), Les Cloches de Corneville (Le Tabellion et Cachalot), Mam’zelle Nitouche (Le Régisseur) et sera de retour dans Violettes Impériales (Macard / L’Archevêque) et le spectacle musical Opérette en Folie ! cette saison.

Programme 2019/2020

Réseaux sociaux

  Suivez nous sur Facebook !

 

 
 

  Live Tweet